Eviter un Shadowban Instagram : ce que les Community Managers doivent savoir

Vous constatez que la visibilité de vos publications Instagram ne fait que stagner ou diminue au fur et à mesure des jours/semaines, et vous n’avez jamais entendu parler du shadowban ?

Il s’agit d’une pénalité appliquée par le réseau social sur votre compte du fait d’éventuels abus ou mauvais usages des fonctionnalités de publication.

Ce qui cause principalement cette sanction est principalement le recours à des pratiques de spam à savoir :

  • like & commentaires trop nombreux sur une période donnée
  • follow/unfollow grossier
  • signalements de la part d’autres utilisateurs

Un shadowban est vite arrivé lorsque les Community Managers passent par des outils d’automatisation de la croissance de leur compte, comme feu Instagress.

L’utilisation de certains hashtags peut aussi entrainer la pénalisation de votre compte Instagram, et je vous donnerai un outil pour effectuer un test avant de publier vos contenus.

1) Attention à la vitesse de follow/unfollow

Vous pouvez suivre selon les règles d’Instagram jusqu’à 7 500 personnes, c’est énorme ! Imaginez le nombre de publications que vous recevriez en permanence sur votre flux si vous étiez dans cette situation.

Techniquement, il n’y a donc aucune restriction à atteindre ce chiffre. En revanche, c’est la manière et surtout la rapidité avec laquelle vous atteindriez de tels chiffres qui pourraient fortement poser problème.

Les comptes récents auront une limitation d’autant plus grande, afin d’éviter le maximum de dérapages. De nombreux tests ont été menés, et il s’avère que les pénalités arrivent dès lors que vous dépassez les 30 abonnements par heure soit 800 par jour.

Encore une fois, c’est rare d’arriver à de tels nombres aussi vite, et Instagram le sait bien. D’où la détection rapide de pratique « spamique » de la part du réseau social.

De la même manière, il est déconseillé de se désabonner trop rapidement de nombreux comptes.

 

2) Des limites de like & commentaires par jour

350 likes par heure au maximum !

Pour arriver à ce nombre, il faut avoir la gâchette facile (ou passer par des robots détestés par Instagram). Si vous atteignez ce chiffre de multiples fois, le réseau social sera en capacité de désactiver votre compte de manière définitive ou temporaire.

De la même manière pour les commentaires de publication, ne dépassez pas les 100 par jour soit au maximum 8 par heure. Vous ne pourrez pas mentionner plus de 5 personnes dans un seul et même commentaire, et attention à ne pas poster de multiples fois le même contenu.

 

3) Des règles bien précises pour les publications

Instagram limite le nombre de hashtags sur chacune des publications à 30. Si jamais vous essayez de ruser en ajoutant 30 hashtags supplémentaires dans le premier commentaire de votre photo/vidéo, il n’y aura pas d’impact positif supplémentaire de référencement : le réseau social ne prend en considération que les 30 premiers mots-clés.

 

4) L’utilisation de certains hashtags cause le shadowban

Le réseau social est extrêmement vigilant sur les différents mots-clés utilisés par les internautes dans leurs publications. Certains d’entre eux sont bannis par défaut, et pour le savoir, je vous invite à vous rendre sur cet outil nommé Banned Hashtags.

Celui-ci vous informera simplement de ce que vous avez le droit d’utiliser, comme nous pouvons le voir ci-dessous :

 

 

Dans le cas ci-dessus, les termes #jardin et #mode ont été validés, mais pas l’expression #dating. Il vous faudra absolument faire vos recherches en prenant en compte le fait que l’outil est anglophone, alors testez vos hashtags d’abord en anglais pour être sûr.

 

5) Que faire en cas de shadowban ?

Dans le cas où votre compte serait victime d’une pénalité Instagram, voici quelques étapes à suivre :

  • désactiver tous les services ayant accès à votre compte et notamment les services d’automatisation
  • patienter pendant au moins 48 heures sans faire la moindre action
  • relire toutes ses publications et notamment les hashtags pour être sûr de ne pas avoir choisi les mauvais mots-clés, et les supprimer le cas échéant

Conclusion

En résumé, les règles énoncées précédemment ne sont que bon sens et Instagram a bien raison d’avoir mis en place ces limites pour éviter les dérives. Alors, si vous pensez subir les effets d’un shadowban, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Pour aller plus loin :

Formateur & consultant social-média, je suis l’auteur de la « Boîte à outils du Community Manager » aux Editions Dunod. J’ai formé plusieurs milliers de collaborateurs à l’usage professionnel des réseaux sociaux depuis 2011.

Rejoignez moi sur Twitter et Instagram.

2018-09-04T16:10:25+02:00mai 28th, 2018|Instagram, Le Blog|

Suivez une formation Instagram adaptée à votre niveau ↓

 

Formations gratuites ↓

Accéder au contenu   Accéder au contenu     Accéder au contenu   Accéder au contenu  

La newsletter Instagram ↓