4 marques qui ont pris le pari de bloguer sur Facebook

Formations liées à cet article

Facebook a mis à jour son application « Articles » et tente de relancer sa plateforme de blogging, nommée « Facebook Notes ». L’objectif est d’éviter de perdre des utilisateurs lorsqu’une page publie un lien externe.

Le réseau social avait déjà amorcé cet objectif en permettant d’uploader directement les vidéos dans ses statuts. Cela évite alors aux utilisateurs de devoir changer de plateforme pour se rendre sur YouTube ou Dailymotion. Facebook a d’ailleurs sciemment baissé la portée des vidéos sous forme de lien, alors qu’il privilégie largement les vidéos téléchargées.

En sera-t-il de même pour les articles directement publiés sur Facebook ? Nous ne pouvons pas encore répondre officiellement, même si cela semble fort probable.

↓ Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager ↓

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

En tout cas, depuis que Facebook a modernisé ses « Notes », il est évident que les marques doivent se poser la question du blogging directement sur leur page. Mais quelles sont les marques qui ont sauté le pas ? Que publient-elles exactement ? Qu’en retirent-elles ?

Les réponses dans cet article !

 

1) Conforama

Depuis le début d’année, Conforama utilise sa page Facebook pour donner quelques informations supplémentaires à ses fans. Pour le moment, la marque a publié deux notes contenant chacune la présentation d’une marque que l’enseigne distribue.

 

conforama

 

L’intérêt est ainsi de pouvoir faire une présentation bien aérée pour donner toutes les caractéristiques de la marque en question. L’objectif étant de susciter l’envie des internautes et de les inciter à cliquer sur le lien redirigeant vers la boutique en ligne de Conforama.

 

conforama2

 

 

2) M&M’s France

M&M’s France se sert de Facebook Notes pour valoriser ses produits et donner de succulentes idées à ses abonnés. La marque propose des recettes à base de M&M’s et, grâce à la nouvelle version de l’application « Article », celles-ci sont très bien mises en avant avec un large visuel.

 

mms

 

Pour que le taux d’engagement soit maximal et que ces publications incitent les consommateurs à acheter des paquets de M&M’s durant leurs prochaines courses, la marque publie un statut avec le visuel phare de la recette sur sa page.

 

mms2

 

Notez que cette publication reçoit énormément d’engagement : plus de 23 000 like, 557 partages et 739 commentaires.

Les fans qui auront envie de réaliser cette recette vont se diriger vers les commentaires pour savoir comment faire. Ils tomberont alors sur un commentaire de M&M’s France qui indique le lien vers l’article Facebook contenant la recette.

 

mms3

 

3) Blédina

La marque alimentaire pour bébé Blédina se sert des articles Facebook pour remplir plusieurs objectifs. Tout d’abord, comme M&M’s France, elle propose des recettes astucieuses pour que les parents puissent cuisiner des plats originaux à leurs enfants.

Évidemment, chaque recette proposée contient un petit pot Blédina. Par exemple, pour que les parents puissent plus facilement faire manger des légumes à leur enfant, la marque présente une recette de pancakes, réalisée avec la mousseline de ratatouille qu’elle commercialise.

 

bledina

 

L’objectif de cette note est de valoriser ses produits, en montrant qu’il est possible de les cuisiner de différentes manières. C’est aussi un moyen d’éviter que les consommateurs délaissent un petit pot parce que leurs enfants ne semblent pas l’apprécier. Blédina leur donne alors des conseils pour le préparer autrement et éviter ainsi une baisse des ventes.

Par ailleurs, grâce à cet article directement posté sur Facebook, la marque peut plus facilement interagir avec sa communauté. Elle répond à chaque commentaire, que ce soit des questions sur la recette ou des astuces complémentaires données par les consommateurs.

 

bledina2

 

Ce qui n’est pas possible sur son site Internet, puisque les commentaires ne sont pas acceptés sous les recettes.

Par contre, si les articles sur Facebook suscitent l’engagement et le dialogue avec Blédina, ils ne ramènent pas de visites sur leur blog. Or, si une marque est présente sur les réseaux sociaux pour accroître sa visibilité et attirer du trafic sur son site, elle devra alors trouver un juste milieu entre notes Facebook et lien vers son site.

Blédina publie donc aussi bien des recettes intégrées à Facebook, que celles provenant directement de son site :

 

bledina3

 

Par contre, le nombre d’interactions est moins important : 104 like, 22 partages et 2 commentaires, contre 133 like, 69 partages et des dizaines de commentaires pour la publication interne postée dans le fil d’actualité.

 

bledina4

 

Ce qui peut-être un signe sur la différence de portée entre un article Facebook et un lien externe… et donc que le réseau social privilégie les posts intégrés.

Néanmoins, les notes sur Facebook ne supplantent pas le blog du site institutionnel. Elles s’avèrent être un complément pertinent et peuvent même contribuer à acquérir des visiteurs sur le blog corporate.

Restons sur les notes de Blédina. Sur sa page Facebook, la marque ne propose pas uniquement des recettes. Elle partage aussi des articles sur des sujets en rapport avec l’alimentation infantile, comme la diversification alimentaire.

À la fin de ses textes, la marque renvoie vers son site et incite les parents à profiter du service « Blédina Conseil ». Une méthode pertinente pour profiter de la portée des Facebook Notes, afin d’attirer des potentiels clients sur son site Internet.

 

bledina5

 

La marque se sert aussi des commentaires pour attirer du trafic sur son site. En effet, suite à cet article, beaucoup d’abonnés ont posé des questions supplémentaires concernant la diversification alimentaire. Blédina les renvoie alors vers des articles postés sur son blog :

 

bledina6

 

L’inconvénient du trafic peut donc être en partie contré avec des liens dans la note Facebook et une interaction soutenue avec les abonnés.

 

4) L’Alpe d’Huez

La station de ski de l’Alpe d’Huez nous montre une autre manière d’utiliser les Facebook Notes et un avantage particulier de ce système. Pendant la saison, le domaine organise de nombreuses activités pour attirer les touristes et fidéliser sa clientèle.

Cependant, il peut être assez difficile de faire une publication par animation. Chaque journée en comprend plusieurs et le fil d’actualité des Alpes d’Huez deviendrait vite saturé, ce qui aurait pour effet de faire fuir sa communauté !

Par conséquent, la station de ski se sert des articles Facebook pour récapituler sur un seul espace les activités proposées. Elle a ainsi créé une note pour les activités insolites :

 

alpe

 

Et un autre pour les animations qui vont rythmer l’une de ses plus grosses périodes, du 8 février au 4 mars :

 

alpe2

 

En regardant de plus près chaque publication, nous constatons que différents liens apparaissent et redirigent vers le site de la station ou de l’office du tourisme de la région.

De plus, la page a épinglé l’article contenant toutes les activités de sa saison hivernale en haut de page, pour montrer immédiatement aux internautes que la station est très dynamique. Par ailleurs, cela permet de faire la promotion de son article et donc d’y attirer des abonnés… qui cliqueront peut-être sur les liens vers les sites institutionnels de l’Alpe d’Huez.

 

alpe3

 

Si l’avantage est d’éviter de spammer ses abonnés et de pouvoir les renvoyer sur un seul et même article, le post ancré garde une portée limitée. Les internautes connectés au moment de la publication l’ont vu apparaître dans leur fil d’actualité, mais dorénavant, elle est surtout visible par ceux qui se rendent sur la page.

La partie de la communauté qui n’a pas été exposée au moment du partage de l’article risque de passer à côté. Il est donc recommandé de republier régulièrement un lien vers cette note pour informer un maximum d’internautes.

Cependant, ce problème se serait aussi posé avec un article « classique ». Le plus gros avantage réside donc dans la facilité d’accès

En effet, les internautes exposés à cette note et intéressés par les animations pourront facilement se rendre sur la page, depuis n’importe quel terminal (ordinateur, tablette, smartphone) pour avoir accès rapidement à l’agenda.

Le post s’affiche parfaitement sur tous les écrans :

 

Alpe_mobile

 

Alors qu’il est moins évident et plus long de devoir charger un site Internet externe… et c’est encore pire si ce dernier n’est pas responsive. Il deviendra totalement illisible sur mobile, ce qui peut empêcher des vacanciers d’accéder à l’information et donc de profiter des activités.

Depuis que Facebook a mis à jour son application « Articles », les notes s’affichent beaucoup mieux dans le fil d’actualité et offrent plus d’options. Il est possible d’y intégrer un visuel percutant et de l’illustrer avec d’autres médias.

Plusieurs marques ont compris les nombreux avantages d’utiliser Facebook Notes pour gérer au mieux leur e-réputation, créer de l’interaction avec leurs fans, faciliter l’accès à certaines informations importantes et augmenter la portée des publications. Même si ce dernier point reste pour le moment officieux, car aucune étude sérieuse n’a été réalisée sur le sujet. Cependant, au vu des habitudes de Facebook, nous pouvons deviner que cela sera bientôt prouvé que les notes ont plus d’impact que les liens.

Par contre, il est vrai que publier directement ses articles sur Facebook diminue alors le trafic vers votre propre blog. Si vos lecteurs connaissent bien votre blog, ils auront un peu plus de difficultés à s’habituer à vos notes Facebook et à les retrouver si vous ne mettez pas en avant l’onglet « Articles » dans votre menu.

Pour un site débutant, qui a besoin d’accroître son positionnement dans les résultats des moteurs de recherche, il devra absolument continuer à publier sur son nom de domaine. Par contre, rien n’empêche de combiner les deux méthodes. Les marques passées en revue dans cet article publient aussi bien des Facebook Notes que des articles sur leur site. Cela permet de diversifier le trafic, tout en offrant une prestation supplémentaire à leur communauté sur Facebook.

Pour aller plus loin :

↓ Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager ↓

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager

Les formations en présentiel

2017-10-19T16:53:01+00:00