Les meilleures opérations de Community Management du mois d’avril 2018

Le mois d’avril a été riche en nouveautés et lancement de comptes sur les réseaux sociaux. Parmi les bonnes pratiques à analyser et desquelles s’inspirer, je vous proposerai tout au long de cette article le marketing d’influence version Deezer, l’exploitation de la réalité augmentée Snapchat par McDonalds, le storytelling réussi de L’Atelier Blini et l’utilisation lifestyle d’Instagram par Le Monde.

Deezer collabore avec les influenceurs Snapchat

Snapchat a toujours été clair avec les marques : si elles veulent booster leur visibilité, elles doivent passer par la case « payant ». Que ce soient les filtres personnalisés ou les publicités, les entreprises n’ont pas vraiment d’autres moyens pour étendre étendre leur visibilité…

Cependant, Deezer n’a pas voulu l’entendre de cette oreille. Le service de streaming musical s’est offert une campagne d’influence inédite. Cette opération lui a permis d’utiliser les services professionnels de Snapchat, sans reverser un centime au réseau social. De plus, elle a profité d’une visibilité auprès de communautés réellement qualifiées. Comment a-t-elle réussi son pari ?

Au lieu d’envoyer des produits ou de payer les influenceurs pour utiliser son service (et en parler), Deezer leur a demandé de créer des stories avec pre-roll, post-roll ou filtres Snapchat. Les « particuliers » n’ayant pas de ticket d’entrée publicitaire à payer auprès de Snapchat pour effectuer ces actions…

Un influenceur s’est donc mis au travail pour réaliser une lense (filtre personnalisé) d’un poste de radio portant le logo de Deezer. Son petit plus : réagir au son de la musique.

 

 

Chacun pouvait ensuite utiliser ce filtre pour ses propres publications… et ainsi doper la visibilité du site de streaming. Une campagne très ingénieuse !

Plus d’informations disponibles sur cette campagne ici et ici.

 

McDo choisit Snapchat pour promouvoir ses nouveaux wraps

Restons sur Snapchat avec McDonald’s. C’est tout naturellement que la société a choisi cette plateforme pour promouvoir ses nouveaux Wraps aux saveurs internationales.

Cette campagne, intitulée « Let’s Wrap The World », invite les utilisateurs à promouvoir ces nouvelles recettes via un filtre dédié. En France, des millions de plateaux McDonald’s proposent un code à flasher, qui donne accès à une Lens Snapchat qui fait apparaître les Wraps en réalité augmentée sur les publications.

 

 

Chacun peut donc prendre une photo d’un produit sur la table d’un restaurant ou chez lui… et donner envie à ses abonnés de se rendre chez McDonald’s pour tester les nouveaux Wraps !

 

Le storytelling artisanal de L’Atelier Blini

L’Atelier Blini, marque de recettes apéritives, a lancé sa première campagne sur les réseaux sociaux. Son objectif ? Se servir du storytelling pour valoriser le côté convivial et artisanal de ses rillettes, bouchées, tartinables, toasts et autres incontournables des repas entre amis.

Sur Facebook et Instagram, la marque se donne un côté authentique en racontant l’histoire de ses recettes phares, comme ici, avec l’origine du falafel :

 

 

Mais ce n’est pas tout ! Soucieux de valoriser le côté « homemade » et local, L’Atelier Blini présente des artisans aux spécialités diverses. Par exemple, dans cette publication Facebook, la marque met en avant un peintre aux lettres :

 

 

Ce storytelling est un moyen de se rapprocher auprès de son cœur de cible : des consommateurs en quête de recettes authentiques, dignes des épiceries fines.

 

Le Monde lance un compte Instagram lifestyle

Le Monde lance un compte Instagram lifestyle, inspiré par son magazine « M », intitulé @legoutdem. L’objectif affirmé est de partager les goûts et les couleurs de la rédaction en matière de décoration, cuisine, événement, mode, accessoires, bijoux…

 

 

Cette stratégie ingénieuse permet au journal Le Monde surfer sur les tendances Instagram : les utilisateurs aiment y puiser l’inspiration pour leur quotidien, et partager ce qui leur plaît. Ainsi, il peut diversifier son audience et intéresser une cible plus jeune, plus connectée, qui n’est pas forcément un lecteur du journal ou du magazine. La stratégie est entièrement digitale, dédiée à un segment précis.

Nous pouvons très bien imaginer, par la suite, que ce compte Instagram sera une source de revenus complémentaires pour Le Monde. Grâce à sa notoriété, il pourra vendre des publications à des marques qui n’ont pas forcément les moyens d’acheter de la publicité print dans le magazine. Les plus grosses entreprises, quant à elles, auront un espace supplémentaire pour communiquer, en plus du print, du journal digital ou des autres comptes de Le Monde.

Les opérations du mois d’avril nous montrent comment diversifier sa ligne éditoriale, proposer une communication innovante et promouvoir ses valeurs sur Facebook, Instagram ou Snapchat. Des sources d’inspirations pertinentes pour toute entreprise qui veut élargir son audience ou renforcer son image de marque.

Pour aller plus loin :

Formateur & consultant social-média, je suis l’auteur de la « Boîte à outils du Community Manager » aux Editions Dunod. J’ai formé plusieurs milliers de collaborateurs à l’usage professionnel des réseaux sociaux depuis 2011.

Rejoignez moi sur Twitter et Instagram.

Formation en ligne : 20 outils gratuits pour gagner plus d'abonnés Instagram


Formation en ligne : réaliser un audit publicitaire Facebook

Formation gratuite : choisir les bons réseaux sociaux pour mon agence de communication


Formation en ligne : 20 outils gratuits pour gagner plus d'abonnés Instagram


Formation en ligne : réaliser un audit publicitaire Facebook