Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

A l’heure actuelle, le potentiel des réseaux sociaux est encore loin d’être exploité à son maximum par les commerces de proximité.

Dans la plupart des cas, les dirigeants sont peu convaincus (à tort) des bénéfices de ces nouvelles plateformes, car ils n’ont pas idée des fonctionnalités offertes en matière de ciblage local.

Tout au long de cet article, je vous présenterai les réseaux sociaux les plus pertinents pour des commerces tels que les boulangeries, pâtisseries, serrureries, et bien d’autres entreprises ayant une problématique locale.

 

Facebook

Parmi le milliard et demi d’utilisateurs inscrits sur Facebook, il y a de fortes chances qu’une grande partie de votre zone de chalandise ait un compte. Par ailleurs, ce réseau social est souvent vu comme un moyen de rester en contact avec ses proches et de connaître leurs actualités.

Les clients sont donc assez facilement enclins à suivre les pages des commerçants qu’ils croisent régulièrement. En plus, ils ont un intérêt avéré pour votre petite entreprise et vos produits puisqu’ils reviennent souvent vous voir.

Facebook se place donc comme le réseau social de la fidélisation dans un premier temps, mais il pourrait également vous aider à toucher de potentiels nouveaux acheteurs.

Par quels moyens ?

 

La création d’un lieu

Les commerces de proximité doivent absolument être inscrits sur Facebook en tant que « Lieu ». L’intérêt est de pouvoir apparaître dans les recherches effectuées sur le réseau social.

Par exemple, si un internaute cherche une boulangerie proche de chez lui, il lui suffira d’indiquer « boulangerie » dans le moteur de recherche Facebook.

Les boulangeries localisées aux alentours du lieu de navigation (et non d’habitation !) vont s’afficher dans un menu déroulant :

 

recherchefb

 

Une liste qui sera encore plus fournie sur mobile :

 

recherchemobile

 

Le client peut même pousser la recherche encore plus loin, en cliquant sur la loupe et en sélectionnant « Lieux ».

 

lieux-facebook

 

Une liste illustrée et détaillée va alors s’afficher.

Comme vous pouvez l’apercevoir sur la capture ci-dessous, chaque fiche de boulangerie comporte des photos, une note sur 5 (l’étoile), un avis aléatoire, si celle-ci est actuellement ouverte et le numéro de téléphone.

De plus, une carte s’affiche sur le côté droit de l’écran pour localiser précisément chaque boulangerie recensée.

 

lieux-facebook-2

 

Facebook se présente alors comme un véritable annuaire de commerces de proximité qui est aussi utile pour fidéliser, que pour être découvert par de potentiels clients.

 

Les publications « sympathiques »

Lorsque vos clients et d’autres habitants de votre localité ont trouvé votre commerce, vous devez faire en sorte qu’ils trouvent un intérêt à liker votre page. Et surtout, vous devez les inciter à (re)venir vous voir régulièrement.

Par exemple, le commerce « Côté Saveurs Epicerie Fine » situé à Bordeaux, anime au quotidien sa page Facebook pour valoriser ses produits, son équipe, mais aussi ses fournisseurs. Dans l’une de ses publications, l’épicerie met en valeur les fromages suisses vendus dans le magasin, ce qui a pour objectif de mettre l’eau à la bouche des abonnés et de les inciter à venir en acheter.

 

epicerie

 

Le commerce montre aussi les prestations offertes à ses clients, comme les plateaux traiteur ou les assiettes de dégustation. C’est un moyen d’informer les habitants que l’épicerie ne vend pas que des produits aux détails, mais qu’elle peut confectionner des offres sur-mesure.

 

epicerie2

 

Enfin, cette entreprise en profite pour valoriser son image et n’hésite pas à partager les retombées positives dans d’autres médias, comme ce reportage réalisé par l’émission « Très Très Bon » :

 

epicerie3

 

Les Facebook Ads géolocalisés

Pour accroître la notoriété d’un commerce auprès de sa zone de chalandise, il est possible de créer une publicité géolocalisée. Inutile d’avoir un énorme budget pour profiter de ce coup de boost, vous pouvez choisir de ne dépenser que quelques euros sur la période que vous souhaitez.

Pour cela, il suffit de choisir « Promouvoir votre entreprise au niveau local ».

 

facebook-ads-local-3

 

Il vous suffira ensuite de définir l’adresse et rayon kilométrique de votre zone de chalandise :

 

facebook-ads-local-1

 

La dernière étape sera de créer votre publicité avec un visuel impactant et un message qui incite les habitants à vous rendre visite.

 

Google Plus

Toujours dans un souci de géo-localisation, Google Plus s’avère indispensable pour tout commerce de proximité. Il offre des possibilités étendues de référencement local, ce qui est utile pour accroître sa visibilité auprès des habitants ou des touristes de passage.

Lorsque vous créez une page Google Plus pour un commerce de proximité, que vous prenez soin de bien remplir la catégorie et les coordonnées, vous pouvez vous retrouver dans les résultats de recherche locale.

C’est le cas par exemple de l’opticien Degroote, suggéré dans les résultats de recherche d’un opticien situé dans la ville de Scharbeek.

 

opticien5

 

En cliquant sur la fiche « Adresses », l’internaute obtiendra des renseignements supplémentaires, provenant aussi bien du site internet de l’enseigne (photos, horaires) que du profil Google Plus (adresse, numéro de téléphone, avis des clients).

 

opticien6

 

Bien entendu, Google Plus n’a pas uniquement pour vocation de permettre d’être bien référencé dans les recherches locales, même si c’est le principal avantage. Vous pouvez aussi vous en servir pour maintenir un lien avec vos clients et gérer votre e-réputation, notamment si votre cible y est présente.

Par exemple, les magasins informatiques peuvent avoir intérêt à assurer une présence de qualité sur ce réseau social, comme le fait le commerce « Informatique Mercier ».

Sur sa page, l’enseigne publie environ 2 articles par semaine issus de sa veille.

 

informatique

 

L’entreprise démontre ainsi qu’elle s’intéresse à son secteur d’activité et qu’elle suit les tendances. De plus, elle propose de l‘information utile à sa cible, ce qui l’encourage à s’abonner et à garder dans son esprit le nom du magasin, ce qui pourrait servir le jour où l’abonné en question aura besoin d’un service informatique.

 

Instagram

Sur ce réseau social, il faudra prévoir une ligne éditoriale spécifique, axée sur l’humanisation et l’âme de votre commerce de proximité. Trouvez le moyen de mettre en valeur votre entreprise de façon singulière.

Premier exemple : le restaurant de burger Paris New York a publié une photo amusante d’un couple dégustant leurs mets avec la légende « Il sait comment lui faire plaisir » :

 

pny-1

 

C’est aussi l’occasion de présenter l’équipe du restaurant, comme c’est le cas ci-dessous avec l’introduction de Joris, le futur directeur du PNY Faubourg Saint-Denis.

 

pny-2

 

Instagram est également le réseau social de l’instantané. Vous pouvez partager en direct un événement qui se déroule au sein de votre boutique, comme le lancement d’un produit, une soirée à thème, la réception de nouveautés, une dégustation, etc.

Le magasin de produits frais « La Récolte » propose ainsi les préparatifs en direct du repas de Noël de l’équipe :

 

recolte3

 

L’espace de loisirs « Wanderlust » a partagé une photo rappelant à ses abonnés la tenue régulière de séances de yoga en son sein :

 

wanderlust-instagram

 

Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager