Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

La gestion d’une communication social-média en plusieurs langues n’est pas simple.

Toute entreprise ayant une dimension internationale se doit de penser à chaque client, de chaque pays, pour lui offrir un accès complet aux informations et nouveautés de la marque et cela grâce aux réseaux sociaux.

Il faut avoir conscience que Facebook regroupe plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, Twitter en compte 284 millions, Google + revendique 500 millions d’inscrits et Instagram plus de 300 millions.

Il est difficile d’ignorer ces chiffres lorsqu’une marque souhaite se vendre dans plusieurs pays du globe.

Alors, comment gérer les différences de communication entre les cultures et publier sur les réseaux sociaux dans plusieurs langues ?

Dans cet article, vous découvrirez 5 astuces pour construire une stratégie digitale efficiente et multilingue.

 

1) Choisir les réseaux sociaux adaptés à chaque pays

Avant de réfléchir sur comment gérer les réseaux sociaux en plusieurs langues, il faut se pencher sur les plateformes à sélectionner.

En effet, il ne faut pas dupliquer votre stratégie française sur tous vos réseaux sociaux et simplement traduire vos publications. Il convient d’avoir une ligne éditoriale par pays et de s’adapter aux médias privilégiés par chaque communauté.

Par exemple, si Facebook est la mégastar des réseaux sociaux dans le monde, il reste interdit dans plusieurs pays comme la Corée du Nord, le Vietnam ou encore le Pakistan.

Même si les réseaux sociaux principaux sont populaires dans la plupart des pays, il est essentiel de connaître les plateformes locales pour booster votre présence digitale sur ce marché.

Par exemple, la Chine, qui a longtemps censuré Facebook et Twitter, dispose de ses propres réseaux sociaux comme Weibo ou Q-Zone.

Et ces plateformes sont très célèbres puisqu’elles comptent respectivement 50 millions et 645 millions d’utilisateurs !

Starbucks a bien compris l’enjeu de ces réseaux et communique envers ses consommateurs chinois grâce à une page professionnelle sur Weibo. La langue est adaptée, ainsi que le type de communication.

 

starbucks

 

Au Japon, Twitter est le plus utilisé, suivi de Facebook. Mais en troisième place, vous trouverez Mixi, un réseau social propre au pays qui compte 20 millions d’utilisateurs !

Nike profite du potentiel de ce réseau social et la marque a donc sa page professionnelle dessus.

 

Nike-Mixi

 

Enfin, même l’Europe a ses disparités. Ainsi, en Espagne, les consommateurs se connectent sur Tuenti, une plateforme proche de Facebook en termes de design et de fonctionnalité.

Par exemple, le journal 20 Minutes a une page Tuenti pour diffuser ses actualités espagnoles.

 

20minutos

 

Il existe bien d’autres exemples comme Draguiem en Lettonie, StudiVZ en Allemagne, Lide en République Tchèque, Hyves aux Pays-Bas ou encore VKontakte en Russie.

Le mieux reste de vous renseigner avant sur les habitudes de communication digitale de vos consommateurs pour élaborer une stratégie pertinente.

 

2) Utiliser l’option « langue » sur Facebook

Maintenant, concentrons-nous sur un réseau social leader dans le monde (à part quelques exceptions), sur lequel vous allez sûrement communiquer en plusieurs langues : Facebook. Vous disposerez de plusieurs options pour gérer le multilingue.

L’option « langue » vous permet de cibler précisément l’audience de votre publication.

Ainsi, si vous communiquez envers un pays qui parle plusieurs langues comme la Suisse, le Luxembourg, la Belgique ou encore le Canada, vous pouvez rédiger des statuts multilingues et Facebook se chargera de les envoyer à la bonne audience.

Prenons l’exemple du Canada. Facebook va détecter les abonnés qui ont mis comme langue le français et ceux qui ont mis l’anglais.

Ainsi, quand vous écrirez une publication en français et que vous ciblez votre audience francophone à l’aide de l’option « langue », le réseau social ne l’affichera qu’à vos fans canadiens-français.

Par exemple, l’équipe de hockey « Les Canadiens de Montréal » utilise cette fonction pour communiquer envers leurs supporters anglophones et francophones.

Les Canadiens dont la langue natale est le français verront le statut à gauche, tandis que les habitants anglophones verront celui de droite.

 

canadiens

 

Pour activer cette fonctionnalité, vous devez être administrateur de la page.

Rendez-vous dans votre menu « Paramètres », dans la rubrique « Ciblage et confidentialité des publications ».

 

ciblage

 

Cliquez sur « Modifier » et cochez « Autoriser les options de ciblage et de confidentialité lorsque je crée des publications sur ma page ».

 

cocher

 

Enregistrez.

Cette option vous sera dorénavant proposée quand vous rédigerez un statut.

 

ciblage_post

 

En cliquant sur la visibilité de la publication, vous pourrez sélectionner le pays, la région, le département ou même uniquement la ville où sera diffusé votre post.

 

ciblage_lieux

 

L’un des points forts de cette solution est le gain de temps considérable dans la publication de vos posts. Vous pouvez aisément les traduire et les programmer aux horaires qui conviendront à chaque cible.

C’est beaucoup plus rapide que de devoir changer de page.

L’option « langue » permet aussi d’inciter aux interactions, ce qui bénéficie à l’ensemble de votre page. Les mentions « j’aime » sur la page sont communes, ce qui vous aide à bâtir une plus grande communauté, augmentant ainsi votre influence.

De plus, en communiquant dans la langue natale de votre cible, vous augmentez l’engagement sur les publications, ce qui profite aussi aux publications dans les autres langues.

Au final, vous disposez d’un meilleur reach et votre communauté est satisfaite d’avoir une communication dans sa langue.

C’est positif pour votre notoriété et votre e-réputation.

 

3) Faire une page globale sur Facebook

Facebook étant populaire à travers le monde, il propose une autre solution pour communiquer de manière internationale : une page globale.

C’est-à-dire que vous créez une seule page pour plusieurs pays.

De la même manière qu’un site internet multilingue, les internautes pourront sélectionner la langue dans laquelle il souhaite voir apparaître les informations de votre page et vos publications.

Le nom de la page est unique, ainsi que l’URL. Cela évite aux consommateurs de devoir rechercher la page qui leur faut parmi toutes celles qui portent votre nom, puisqu’il n’y en a qu’une d’officielle.

Vous disposez en plus de statistiques globales, plus lisibles et plus pratiques pour vos reportings.

Prenons l’exemple de la page Dove. Par défaut, vous arrivez sur la page correspondant à la langue et au pays que vous avez renseigné de vos paramètres Facebook.

Dans notre cas, c’est la page française qui s’affiche, avec la communication dans cette langue.

 

dove1

 

Il est possible de changer de région, grâce au menu à droite du bouton « Contacter ».

 

dove2

 

En sélectionnant un autre pays, la page change de langue et de ligne éditoriale.

Nous voyons ci-dessous la page finlandaise qui comporte une autre couverture et des publications différentes.

 

dove3

 

Cette fonctionnalité n’est pas en libre-service pour l’instant.

Si vous souhaitez profiter de cette option pour le Community Management multilingue de votre marque, vous devez contacter votre conseiller Facebook si vous en avez un ou contacter directement Facebook for Business.

 

4) Créer des pages différentes pour chaque pays

La technique la plus adoptée par les marques et les entreprises consiste à ouvrir une page par pays.

Vous pouvez alors entièrement personnaliser la communication à la culture des consommateurs visés, apporter des informations ultra-ciblées et surtout choisir la langue la plus adaptée.

Par exemple, l’enseigne McDonalds, présente partout dans le monde, a divisé ses comptes Twitter par pays.

 

mcdo

 

L’entreprise Audi a aussi choisi cette solution sur Instagram :

  • La page principale

 

audi

 

  • La page France

 

audiFR

 

  • La page Australie

 

audiAUS

 

En revanche, une page globale demande une solide organisation et souvent l’embauche de plusieurs Community Managers, ne serait-ce qu’à cause du décalage horaire.

En effet, si les publications peuvent être programmées, les réponses des internautes ne se feront pas attendre. Or, il est primordial de répondre rapidement à chacun !

 

5) Communiquer uniquement en anglais

Certaines entreprises ont pris la décision de communiquer uniquement en anglais.

C’est la langue des affaires et aujourd’hui, la plupart des gens parlent cette langue. Cette solution est très stratégique, car elle limite les coûts de communication et permet de toucher le plus grand nombre d’internautes et de pays.

Cependant, c’est une stratégie à double tranchant.

Certains consommateurs n’apprécieront pas forcément qu’aucun effort ne soit fait pour leur parler dans leur langue et transmettre des informations adaptées à leur culture/pays.

Par ailleurs, c’est une technique qui peut passer en B2B, un peu moins en B2C. L’anglais est la langue des affaires, mais pas forcément celle du quotidien !

Par exemple, l’entreprise Hubspot, spécialisée dans les services aux entreprises, ne communique qu’en anglais sur ses réseaux sociaux. Pourtant, l’outil est une référence internationale, avec des milliers de clients et de prospects répartis dans 56 pays.

L’entreprise pourrait donc se doter d’une stratégie multilingue sur les réseaux sociaux, mais elle préfère tout centraliser sur une page et communiquer uniquement en anglais.

  • Sur Facebook

 

hubspotFB

 

  • Sur Twitter

 

hubspotTWT

 

  • Sur Linkedin

 

hubspotLD

 

 

Intégrer la dimension internationale à vos réseaux sociaux est indispensable pour vous développer sur la totalité de votre marché.

Il faut savoir qu’au moment de mettre en œuvre votre stratégie social media, vous devez immédiatement penser à tous les pays consommateurs de vos produits et services.

Selon votre cible et le nombre de langues parlées par votre marché, il faudra définir la solution la plus pratique et pertinente.

N’oubliez pas d’intégrer les différences culturelles et le décalage horaire dans votre ligne éditoriale !

Enfin, mieux vaut avoir une équipe de Community Managers pour couvrir les heures d’éveil de vos clients, surtout s’ils ne sont pas sur le même créneau horaire.

Il y a peu de chance qu’un internaute australien apprécie d’attendre le lever du soleil français pour avoir une réponse.

Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager