Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Lorsque les collaborateurs au sein de votre entreprise n’ont pas reçu de formation dédiée et n’ont pas à disposition de charte d’utilisation des médias sociaux, vous pouvez vous attendre aux pires dérives.

Pas forcément à cause d’une volonté de nuire à l’image de votre entreprise, mais avant tout à cause d’un manque de connaissances et de sensibilisation à l’impact négatif que de mauvaises pratiques peuvent générer.

Dans ce cadre, je vais vous présenter les 5 pires dérives des collaborateurs d’entreprise sur les réseaux sociaux.

 

1) Le partage d’opinions politiques & contenus polémiques

Très souvent, les collaborateurs ne sont pas au fait que leurs profils personnels ayant un lien avec le professionnel (LinkedIn / Viadeo / Twitter) ont un rôle de représentation de leur entreprise.

Alors, ces derniers s’en servent pour partager des contenus politiques ou polémiques directement auprès de leurs contacts professionnels.

En voici un exemple ci-dessous :

 

Opinion politique Linkedin

 

Ce type de contenu n’a clairement pas sa place sur LinkedIn.

Peut-être sur Facebook, et dans un cercle de contacts restreints, mais pas dans un cadre professionnel. Il est urgent dans ce cas de tirer la sonnette d’alarme et intervenir auprès de la personne concernée.

 

2) Le partage de contenus « Facebook » sur des espaces professionnels

Si vous vous connectez régulièrement sur LinkedIn ou Viadeo, vous devez régulièrement apercevoir ce type de contenus :

 

Train LinkedIn

 

Dans l’exemple ci-dessus, il est question de savoir dans quel sens va le train, car l’image est en fait un GIF faisant « bouger » la locomotive.

Cela n’a rien à faire sur un réseau tel que LinkedIn. Au mieux, vous amusez la galerie, au pire, vous montrez à votre carnet d’adresses comment vous passez vos journées au travail.

Du point de vue du directeur de la communication, l’image dégagée par cette activité du collaborateur n’est pas positive.

D’autre part, il arrive que certaines personnes confondent Facebook & LinkedIn / Viadeo en y publiant du contenu personnel / ludique.

Le contenu photo présenté ci-dessous peut s’intégrer parfaitement à des échanges sur Facebook, mais pas dans un contexte professionnel.

 

Facebook sur LinkedIn

 

3) Les disputes / insultes en public

Cela arrive régulièrement que les internautes s’échauffent plus ou moins autour de discussions publiques. Il faut absolument veiller à ce que ces conversations ne s’enflamment pas au risque de nuire à la réputation de l’entreprise d’une manière générale.

Voici des propos que nous pouvons retrouver régulièrement sur les réseaux :

 

Insultes SS

 

Sujets professionnels ou personnels, à partir du moment où l’on peut identifier vos collaborateurs, le dommage sur votre e-réputation est réel.

Dans l’exemple ci-dessus, cela ne donne pas vraiment envie de rentrer en contact avec la personne.

Et d’autre part, évitez de faire comme la personne ci-dessous insultant son patron :

 

Insulte Patron

 

4) Les profils professionnels peu ou mal remplis

La première impression que l’on se fera d’une personne au niveau professionnel est avant tout liée au profil CV LinkedIn / Viadeo.

Alors, il est capital que celui-ci soit bien optimisé afin que vos collaborateurs donnent la meilleur image possible.

Dans l’exemple ci-dessous, la photo de profil n’est clairement pas appropriée à un bon usage professionnel.

 

Profils LinkedIn Mauvaise Photo

 

En effet, peu importe si la personne est belle ou pas, ce n’est pas la question.

Il est important que les photos soient avenantes, dynamiques et rassurent les internautes tombant sur le profil.

Dans l’exemple ci-dessus, ce besoin n’est pas satisfait.

 

5) Le partage d’informations confidentielles

Dans ce cas, il s’agit de collaborateurs partageant (sans le faire exprès) des données confidentielles sur leurs réseaux sociaux.

Contre cela, il n’y a pas de méthodes magiques : la sensibilisation et l’information sur les dangers & risques de partage de documents confidentiels en ligne sont indispensables.

Pour aller plus loin :

Formation Community Manager : 2 jours et 3 participants maximum

Je veux en savoir plus


L'accélérateur social-média : une formation individuelle d'une journée

Je veux en savoir plus