Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Les outils indispensables du Community Manager
  • Des conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

En tant qu’entreprise, il est désormais difficile de se passer des réseaux sociaux pour accroître sa visibilité sur le web. Pour autant, la création d’une page professionnelle ne se fait pas à la légère et des erreurs stratégiques courantes peuvent vite arriver !

Découvrez dans cet article les erreurs des marques les plus courantes sur les réseaux sociaux, pour mieux les éviter à l’avenir !

 

Des usages personnels pour une marque

Beaucoup trop d’entreprises disposent encore de comptes alors que celles-ci devraient disposer d’une page, notamment sur LinkedIn & Facebook. Même s’il semble plus facile de développer une communauté grâce à un compte nous permettant d’ajouter des amis / contacts librement, l’image dégagée par cette présence montrera que vous n’êtes pas au fait des bons usages de communication.

 

Restaurant LinkedIn

 

Faire l’impasse sur les descriptions de vos profils et pages

Lorsque la décision est prise de créer un compte ou une page associé(e) à un réseau social, il est courant que, dans la précipitation, l’on oublie de renseigner quelques informations, pourtant cruciales à vos profils. Il faut garder en tête qu’une description fournie et bien détaillée fait office de carte de visite pour vous ou votre marque lorsque vous débutez sur les réseaux sociaux.

Ne négligez donc pas de détailler votre domaine d’activité, votre localisation, votre site web, vos prestations,… pour que vos lecteurs vous connaissent davantage. N’hésitez pas également à parler de vos projets, vos collègues, vos collaborations et autres actualités liées à votre activité.

 

Bio Twitter Vide

 

Une confusion des genres entre les réseaux sociaux

Vouloir optimiser sa gestion du temps sur les réseaux sociaux est une chose, vouloir synchroniser tous ses espaces et proposer des contenus mal adaptés à la lisibilité de sa communauté en est une autre.

Dans l’exemple ci-dessous, nous remarquons que la publication a été avant tout conçue pour Twitter avec la présence d’une mention @.

 

Synchronisation Facebook Twitter

 

Ne pas avoir les moyens de ses ambitions

De nombreuses marques occupent parfois 3/4/5 réseaux sociaux alors que celles-ci ne devraient en occuper qu’un ou deux grand maximum du fait de ressources humaines & budgétaires limitées.

De ce fait, la dispersion du Community Manager entraîne :

– l’impossibilité de produire une ligne éditoriale dédiée à chaque réseau social
– la difficulté d’obtenir une communauté de taille intéressante (minimum plusieurs milliers de fans / followers) et ainsi bénéficier d’une viralité accrue des contenus partagés

 Une marque de renommée internationale telle que Hyundai a du mal à faire décoller sa communauté Google+.

 

Hyundai France

 

Sous-estimer l’implication requise par les réseaux sociaux

Cette erreur va de pair avec la précédente : il y a encore trop de marques / agences qui pensent que quelques tweets / publications par semaine sont suffisants pour animer une présence social-média et construire une communauté durable. Si cela pouvait être vrai il y a quelques années, désormais, le temps de vie d’une publication sociale a clairement diminué (aux alentours de 3/4 heures pour Twitter par exemple).

Il faut donc être actif de manière régulière pour que l’activité réseaux sociaux d’une marque ait une quelconque valeur !

 

Anciens Tweets

 

 

Vouloir des résultats rapides en termes de chiffre d’affaires

Créer une communauté, faire en sorte que l’engagement soit croissant, tisser du lien avec vos abonnés, vendre vos produits, créer du trafic sur votre site ou blog par le biais des réseaux sociaux, … les résultats que vous espérez ne surgiront pas en quelques jours et il faudra bien entendu s’armer de patience pour constater les bénéfices de votre présence sur les réseaux sociaux. Et lorsque vos résultats atteindront vos espérances ou celles de votre équipe de Community Managers, persévérez encore !

 

[responsive_youtube HpRsMffoYPk norel]

 

Acheter des fans ou des « J’aime »

Outre le fait que cette attitude soit trompeuse vis-à-vis de sa communauté, acheter des fans est plutôt néfaste pour vos réseaux sociaux dans la mesure où l’audience n’est pas qualifiée et ne sera donc pas, logiquement, attentive à vos actualités. Généralement, les personnes payées ou récompensées pour aimer votre page ne sont pas intéressées par votre domaine d’activité et encore moins par vos publications.

 

Achat de followers

 

 

Supprimer les avis négatifs des consommateurs

Cette erreur est probablement la « pire » en matière de service client ! En tant que marque présente sur le web, vous êtes forcément visible de votre communauté ainsi que de vos clients et donc… exposée à quelques commentaires, positifs comme négatifs.

Il semble dommage qu’une entreprise qui décide d’être visible sur les médias sociaux n’assume pas les retours de ses clients et décide d’en supprimer les avis et commentaires négatifs. Pourquoi ne pas choisir d’argumenter vos choix plutôt que de supprimer un contenu qui, de toute façon, aura été vu par plusieurs personnes ?

Écouter ses consommateurs n’est-il pas l’un des nombreux rôles de l’entreprise ? Argumenter, présenter ses excuses, rebondir sur une requête d’un client sur les réseaux sociaux semble être beaucoup plus efficace et bénéfique pour vos clients et votre e-réputation.

 

Suppression de commentaires

Pour aller plus loin :

Formation Community Manager : 2 jours et 3 participants maximum

Je veux en savoir plus


L'accélérateur social-média : une formation individuelle d'une journée

Je veux en savoir plus