Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager
 

Les réseaux sociaux constituent des leviers incontournables pour développer sa notoriété en tant que profession libérale ou commerce de proximité.

Dans le cadre de cet article, je m’intéresserai plus précisément aux agents d’assurance, afin de savoir comment ceux-ci prennent la parole sur des réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou encore LinkedIn.

 

L’importance de la présence des agents d’assurance sur les réseaux sociaux

En 2015, une étude commandée par l’Observatoire Européen des Intermédiaires d’Assurance et menée par CGPA Europe confirme cette révolution numérique dans le secteur de l’assurance. Elle démontre que l’expertise des agents est un facteur capital dans la confiance et la conversion des assurés. Les produits d’assurance étant jugés complexes, les consommateurs ont besoin de dialoguer et de comprendre pleinement le contrat auquel ils souscrivent.

À cet effet, il est nécessaire pour les professionnels de l’assurance d’avoir une présence au début du cycle d’achat, pour vulgariser leur mission, expliquer le produit vendu et s’assurer que le client sélectionne l’offre qui lui correspond. Et cela peut se faire sur les réseaux sociaux !

 

Le rôle de la maison mère

Pour que les agents d’assurances communiquent au mieux sur les réseaux sociaux, la meilleure pratique consiste à les former. Les entreprises du secteur devraient créer un programme de formation pour transformer chaque agent (et agence) en ambassadeur sur les réseaux sociaux. C’est le pari qu’a fait Thelem Assurances en 2015.

Ce réseau d’assurance a élaboré un processus d’accompagnement de ses agents sur Facebook. L’entreprise les a aidés à créer une page Business et à l’animer avec des contenus pertinents.

Résultat : d’après le site l’Argus de l’Assurance, les pages ont obtenu entre 100 et 200 fans en moins de 6 mois et bénéficient d’un taux d’engagement qui varie entre 4 et 10%.

De plus, lorsque vous tapez Thelem Assurances dans la barre de recherche Facebook, vous obtenez immédiatement les pages des agences à proximité.

 

thelem

 

Ces pages publient aussi bien des informations utiles sur le domaine de l’assurance, notamment en partageant les publications de la page nationale :

 

thelem2

 

Que des alertes locales, destinées à assurer la proximité avec leur communauté, tout en devenant un acteur de leur quotidien :

 

thelem3

 

Chaque agence humanise aussi son activité grâce à la mise en valeur de ses professionnels, et cela par l’intermédiaire de l’organisation d’évènements par exemple :

 

thelem4

 

Démontrer son expertise en ligne et rassurer

Le monde de l’assurance peut être anxiogène pour le grand public. L’agent est conscient que ses clients souscrivent un contrat « au cas où », même s’ils espèrent ne jamais en avoir besoin. C’est cette notion de « au cas où » qui guide sa ligne éditoriale sur les réseaux sociaux.

Pour se faire connaître auprès des prospects et les convaincre de le contacter, ce professionnel du risque publie généralement des informations à visée préventive.

Par exemple, Florent Martin (agent de Generali Assurances) partage des articles utiles sur tous les pans de la sécurité. Il communique aussi bien envers les professionnels, comme ce tweet qui répond à la question de l’assurance pour les agriculteurs :

 

martin

 

Que vers les particuliers, comme cette publication concernant les offres d’assurance en matière de dépendance :

 

martin2

 

En tant qu’agent d’assurance indépendant pour Generali, Florent Martin s’appuie également sur les contenus publiés par l’entreprise pour concevoir sa ligne éditoriale. Par exemple, il n’hésite pas à diffuser des vidéos éducatives sur son profil Linkedin :

 

martin3

 

Ces publications ont pour objectif de capter les prospects en quête de renseignement sur une assurance. Lorsque ces derniers s’abonnent, ils profitent alors d’une mine d’informations pour nourrir leur problématique.

Par ailleurs, en partageant des contenus de grande qualité, l’assureur passe immédiatement pour un expert dans son domaine et inspire la confiance. Au final, au moment de faire le choix de son assurance, le prospect est tenté de contacter cet agent qu’il suit depuis plusieurs semaines et qui lui semble professionnel.

 

Fidéliser la clientèle existante

Les réseaux sociaux peuvent permettre également à l’agent de pouvoir fidéliser sa clientèle en pratiquant la curation de contenus.

En effet, les médias en ligne peuvent également être sources de contenus utiles pour les clients (et même prospects), sans forcément qu’ils soient estampillés au nom de leur franchise.

Par exemple, l’agent Anne Petit parle de la réforme de la loi travail sur son profil Twitter :

 

anne

 

En résumé, les réseaux sociaux peuvent permettre à l’agent d’assurance de pouvoir :

  • rassurer ses prospects par l’apport de contenus utiles & pédagogues
  • fidéliser sa clientèle par la curation
  • se différencier de la concurrence non présente sur ces nouvelles plateformes

 

Recevez chaque lundi la newsletter du Community Manager

  • Les dernières fonctionnalités des réseaux sociaux
  • Conseils stratégiques & opérationnels pour le Community Manager